• MP

Rythme, vitesse et précipitation

Dernière mise à jour : 22 avr. 2020


Nous sommes tous différents. Ce qui fonctionne bien pour l’un, fonctionne mal pour l’autre. Je vous invite donc à être bien à l'écoute de vos ressentis et à adapter votre pratique en fonction. Il ne sert à rien de foncer la tête dans le mur. Mieux vaut une pratique adaptée et sereine qui nous donne toujours envie de continuer et ne soulève pas trop d’inconfort.


Il y aura toujours des éliminations, énergétiques (montées, chaud/froid, tremblements, sueur parfois,…), émotionnelles (montée de colère, tristesse,..), physique (vieilles douleurs, blessures,…). C’est normal et souhaitable, car nous suivons ainsi le cours de l’évolution, du raffinement de notre système nerveux, du nettoyage de nos mémoires, vers toujours plus de liberté et de Présence. Ce n’est pas l’expérience qui nous transforme, aussi belle soit-elle dans l’instant, mais la pratique répétée jour après jour. L’expérience n’est souvent qu’un aperçu de ce qui nous attend si nous continuons à pratiquer régulièrement. 


Il y a des hauts et des bas, la progression n’est pas continue et homogène. Au début, tout est rose, nous connaissons plus de paix, plus de joie sereine, nous connaissons des sensations plus merveilleuses qui gagnent différents secteurs de notre vie. Et puis, si nous continuons encore à pratiquer,  les perspectives peuvent changer, tout ou partie peut se gâter, « la vie se met à déconner ». Nous pouvons alors penser que nous n’en faisons pas assez. Mais il est aussi probable que nous en fassions trop… Il est facile pour le repérer de se poser les bonnes questions : ai-je modifié en quoi que ce soit ma pratique ? Allongé les temps ? l’ai-je au contraire complètement ou partiellement abandonnée ? Il nous est ainsi facile de savoir quoi faire. 


A chaque intensification (efficace) de pratique, de nouvelles épurations se feront jour, inévitablement. Si nous maintenons la pratique telle quelle, sans trop forcer, elles s’élimineront d’elles-mêmes. Jusqu’à la prochaine marche à monter, qui ne dépendra que de notre souhait de le faire. Le point d’entrée à tout cela, la base sur laquelle nous nous appuyons, le feu qui nourrit notre pratique est un désir personnel qui doit être entretenu. Parfois, nous allons «  trop »  loin sans nous en rendre compte. Ce peut être considéré comme une erreur, ou une aventure qui donne une autre saveur à notre vie. Ainsi dans tous les cas, c’est un pas sur le chemin… Que nous ferons sans trop de mal, si nous avons la bonne grille de lecture et une pratique adaptée.



#souvenirs #enfance

46 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout